Choisir le statut micro-entrepreneur (ex: auto-entrepreneur)

//Choisir le statut micro-entrepreneur (ex: auto-entrepreneur)

Choisir le statut micro-entrepreneur (ex: auto-entrepreneur)

L’auto-entrepreneur est un dispositif, qui permet à une entreprise, relevant du régime fiscal de la micro-entreprise, de bénéficier de modalités simplifiées de calcul des cotisations sociales et d’impôt sur le revenu ainsi que d’obligations administratives et comptables allégées.

Pourquoi choisir la micro-entreprise ?

Particulièrement adapté aux personnes souhaitant tester un projet, l’auto-entrepreneur reste, juridiquement, une entreprise individuelle, dont la responsabilité est illimitée.

A qui s’adresse ce statut d’auto entrepreneur ?

En 2016, l’auto-entrepreneur devient le « micro-entrepreneur ».
Ce dispositif fiscal permet à toute personne de créer une entrepreneur individuelle, sous le régime fiscal de la micro-entreprise et de bénéficier, ainsi :

  1. de formalités simplifiées de création d’entreprise.
  2. de modalités particulières de calcul des cotisations sociales et d’impôt sur le revenu.
  3. d’obligations administratives et comptables allégées.

Tester un projet avec la création d’une auto entreprise

Particulièrement adapté aux personnes souhaitant tester un projet, ce statut est compatible avec celui :

  • de demandeur d’emploi, à titre principal,
  • de salarié, de fonctionnaire ou de retraité, à titre complémentaire,
  • d’étudiant.

Le micro-entrepreneur reste, juridiquement, une entreprise individuelle, dont la responsabilité est illimitée.
Afin de protéger son patrimoine personnel, le dirigeant peut alors créer une Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL).

Attention !

  1. Il existe une liste d’activités exclues du régime micro-entrepreneur comme :
    • Agents immobiliers, marchands de biens
    • Activités relevant de la Mutualité Sociale Agricole (MSA),
    • Loueurs de matériels,….
  2. Les sociétés (SARL, SAS, SASU,…) ne peuvent pas choisir ce régime fiscal « ultra simplifié ». Elles sont de plein droit soumises à un régime plus complexe.

Conditions de chiffre d’affaires pour l’autoentrepreneur ?

Les seuils de chiffre d’affaires annuel , dépendent de l’activité exercée et sont fixés pour 2018, à :

  • 170 000 €, pour les activités suivantes :
  • achats-revente
  • fabrication de produits
  • ventes à consommer sur place ou à emporter
  • hôtellerie, chambres d’hôtes, locations non meublées.
  • 70 000 €, pour les prestations de services :
  • commerciales et artisanales
  • relatives aux locations meublées.

Attention !

Depuis janvier 2018, les seuils du régime micro-entreprise ne sont plus alignés sur ceux de la franchise en base de TVA.

  1. Les entreprises ayant une activité mixte ( achats-revente et prestations de services) ne peuvent pas réaliser plus de 170 000 € de chiffre d’affaires annuel total.
  2. Les entreprises qui démarrent leur activité en cours d’année doivent « proratiser» le seuil maximal de chiffre d’affaires à ne pas dépasser.

Par exemple, un prestataire de services qui démarre son activité au 1er juillet 2018 ne devra pas réaliser, en 2018, plus de 35 000 € de chiffre d’affaires soit 70 000 € x 6 mois / 12 mois.

Franchise en base de TVA

Les seuils annuels de chiffre d’affaires, de la franchise en base de TVA, restent fixés, en 2018, à :

  • 82 800 €, pour les activités de commerce et d’hébergement,
  • 33 200 €, pour les prestations de services.

Ainsi, tant que ces plafonds ne sont pas dépassés, les entreprises concernées sont dispensées de facturer de la TVA à leurs clients.
C’est donc une facture :

  • hors TVA (H.T) que le client reçoit,
  • qui doit impérativement mentionner l’article du Code Général des Impôts, qui le leur permet :

« TVA non applicable – Art 293B du C.G.I »

En contrepartie, elles ne peuvent plus « récupérer » la TVA payée sur l’intégralité de leurs dépenses ( achats, frais et investissements).
Dès que les seuils annuels de la franchise en base de TVA, sont franchis, les entreprises concernées devront facturer de la TVA à leurs clients, dès le premier jour du mois de dépassement de ces plafonds.
En contrepartie, la TVA payée sur les dépenses devient « récupérable ».
Les entreprises restent, néanmoins placées sous le régime fiscal de la micro-entreprise, leur permettant de calculer leurs cotisations, en pourcentage du chiffre d’affaires.

Changements
2018
Franchise de
TVA
TVA à facturer
aux clients
Commerce et hébergement Jusqu’à 82 800
de C.A
De 82 800 €
à 170 000 €
Prestations de services Jusqu’à 33 200 €
de C.A
De 33 200 €
à 70 000 €
Mentions sur factures Facture en H.T
TVA non applicable
  Art. 293B du CGI
Facture en
HT + TVA : TTC

 

Formalités à accomplir pour la création d’auto-entreprise ?

Depuis janvier 2015, le micro-entrepreneur doit obligatoirement s’immatriculer à :

  • la Chambre de métiers et de l’artisanat, s’il exerce une activité artisanale,
  • la Chambre de commerce et d’industrie, s’il exerce une activité commerciale,
  • l’URSSAF, s’il exerce une activité libérale,

quelle que soit la nature de son activité, principale ou complémentaire.
Cette immatriculation gratuite lui permettra d’obtenir, comme toutes les autres entreprises :

  • Un numéro d’identification : le n° SIRET attribué par l’INSEE, à mentionner sur les devis et les factures notamment.
  • Un code APE, qui dépend de l’activité principale déclarée.

Le stage préparatoire à l’installation (SPI) est devenu   obligatoire depuis janvier 2015, pour tous les micro-  entrepreneurs exerçant une activité artisanale, qu’elle soit   principale ou complémentaire.

Cotisations sociales à payer pour l’auto entrepreneur ?

Principe de calcul des cotisations sociales du micro entrepreneur

Le micro-entrepreneur calcule et paye, chaque mois ou chaque trimestre, l’ensemble de ses cotisations sociales personnelles obligatoires, en fonction du chiffre d’affaires réalisé.
Le pourcentage à appliquer dépend de l’activité exercée ; il est, pour 2018, de :

  • 12,80 % pour l’activité de ventes,
  • 22,00 % pour les prestations de services, commerciales et artisanales, ainsi que les activités libérales.

Les charges ainsi calculées, sont définitives et ne feront jamais  l’objet d’une régularisation annuelle.

Attention !

Une entreprise qui réalise un chiffre d’affaires annuel n’excédant pas les limites du régime micro-entreprise, peut renoncer au statut du micro-entrepreneur et choisir un régime réel, s’il est plus favorable.
En effet, ces taux de cotisations sociales, relativement faibles, s’appliquent sur la totalité du chiffre d’affaires et non sur le bénéfice.
Un micro-entrepreneur qui a beaucoup de charges ( achats, loyers, frais divers …) aura sans doute intérêt à choisir un régime réel d’imposition, qui en permettra la déduction.
Ainsi, la base de calcul des cotisations sociales en sera diminuée.

Bénéficiaires de l’ACCRE en auto-entreprise  ?

Le micro-entrepreneur peut bénéficier de l’aide à la création d’entreprise (ACCRE), s’il est demandeur d’emploi ou bénéficiaire de minima sociaux, par exemple.
Un document spécifique doit être rempli et déposé au Centre de Formalités des Entreprises (CFE), en même temps que le dossier d’immatriculation.
Si la demande d’exonération partielle est acceptée, des taux de cotisations minorés et progressifs, qui dépendent de l’activité exercée, seront alors appliqués, conformément au tableau suivant.

Taux de cotisations minorés auto entrepreneur – Bénéficiaires de l’ACCRE  

Activité Période 1 Période 2 Période 3
Ventes 3,20 % 6,40 % 9,60 %
Prestations de services 5,50 % 11,00 % 16,50 %
Activités libérales 5,50 % 11,00 % 16,50 %
  • Période 1 : de la date de début d’activité à la fin du 3ème trimestre civil suivant
  • Période 2 : pour les 4 trimestres civils suivants.
  • Période 3 : pour les 4 trimestres civils suivants.

Imposition de l’auto entrepreneur à l’impôt sur le revenu

Option 1 : Versement libératoire de l’impôt sur le revenu

Le micro-entrepreneur, peut également, sur option à formuler, payer chaque mois ou chaque trimestre :

  • l’impôt sur le revenu en fonction du chiffre d’affaires réalisé
  • en même temps que les cotisations sociales.

Le pourcentage à appliquer dépend, comme pour les cotisations sociales, de l’activité exercée. Il est, en 2018, de :

  • 1,00 % pour l’activité de ventes,
  • 1,70 % pour les prestations de services,
  • 2,20 % pour les activités libérales.

Pour y prétendre en 2018, le revenu fiscal de référence du micro-entrepreneur, ne doit pas excéder 26 764 €, par part de quotient familial, en 2016.

Récapitulation auto-entreprise

Activité Cotisations sociales Impôt sur le revenu Total
Ventes 12,80 % 1,00 % 13,80 %
Prestations de services 22,00 % 1,70 % 23,70 %
Activités libérales (CIPAV) 22,00 % 2,20 % 24,20 %
  • Un micro-entrepreneur prévoit le chiffre d’affaires annuel suivant :

  – en ventes :   40 000 €
  – en prestations :  20 000 €

  • Il paiera, au titre des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu :

– 40.000 x 13,80 % = 5 520 €
– 20.000 x 23,70 % = 4 740 €

Option 2 : Régime micro « classique »

Le micro-entrepreneur détermine son « revenu imposable », à partir du chiffre d’affaires total, réalisé par l’entreprise, diminué d’un abattement forfaitaire de :

  • 71 % pou l’activité d’achats-revente,
  • 50 % pour les prestations de services,
  • 34 % pour les activités non commerciales.

Ce revenu imposable se rajoute aux autres revenus du dirigeant,
(salaires du conjoint, revenus fonciers…) et sera soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu (IR).

Exemple de calcul du revenu imposable

Régime
Micro-entreprise
Commerce & hébergement Prestations de services Total
 
Chiffre d’affaires
50 000 30 000 80 000
Abattement accordé 71 % 50 % —–
Revenu imposable 14 500 15 000 29 500

 

Avant de choisir un statut de société, voici les questions qui sont fréquemment posées par les entrepreneurs en recherche d’informations sur le statut d’auto-entrepreneur en 2018.

Les questions posées sur l’auto entrepreneur

  • sasu ou auto entrepreneur
  • eirl ou auto entrepreneur
  • eurl ou auto entrepreneur
  • sarl ou auto entrepreneur
  • micro ou auto entrepreneur
  • micro entreprise ou auto entrepreneur
  • entreprise individuelle ou auto entrepreneur
  • bic ou bnc auto entrepreneur
  • rsi ou urssaf auto entrepreneur

Qu’est-ce qu’un auto-entrepreneur ?

  • qu’est ce auto entrepreneur
  • qu’est ce que statut auto entrepreneur
  • qui est auto entrepreneur
  • qu’est ce que le rsi auto entrepreneur
  • qu’est ce que la cfe auto entrepreneur
  • qu’est ce que veut dire auto entrepreneur
  • qu’est ce que paye un auto entrepreneur
  • qu’est ce qu’un auto entrepreneur wikipedia
  • qui est devenu auto entrepreneur
  • qu’est ce que le versement libératoire auto entrepreneur
  • est ce que un auto entrepreneur peut embaucher
  • qu’est ce que l’impot libératoire auto entrepreneur
  • est ce que l’auto entrepreneur paye la tva
  • qu’est ce que la raison sociale auto entrepreneur

Les quoi des auto entrepreneurs

  • c quoi auto entrepreneur
  • quoi declarer auto entrepreneur
  • quoi vendre auto entrepreneur
  • quoi payer auto entrepreneur
  • quoi faire auto entrepreneur
  • quoi de neuf auto entrepreneur
  • quoi faire comme auto entrepreneur
  • quoi faire apres auto entrepreneur
  • quoi faire pour devenir auto entrepreneur
  • quoi faire pour etre auto entrepreneur
  • auto entrepreneur quoi déclarer aux impots
  • ca veut dire quoi auto entrepreneur
  • a quoi consiste auto entrepreneur
  • a quoi sert auto entrepreneur
  • quoi mettre sur facture auto entrepreneur

Les pourquoi devenir auto-entrepreneur

  • pourquoi auto entrepreneur
  • pourquoi choisir auto entrepreneur
  • pourquoi devient-on auto entrepreneur
  • pourquoi se mettre auto entrepreneur
  • pourquoi embaucher un auto entrepreneur
  • pourquoi prendre un auto entrepreneur
  • pourquoi pas de tva auto entrepreneur
  • pourquoi le statut d’auto entrepreneur
  • pourquoi ne pas etre auto entrepreneur
  • pourquoi ne pas devenir auto entrepreneur

Quelles activités pour les auto-entrepreneurs ?

  • quel auto entrepreneur ouvrir
  • quel auto entrepreneur
  • quelle activité auto entrepreneur
  • quelle activité auto entrepreneur sans diplome
  • quelle mutuelle auto entrepreneur
  • quelle banque auto entrepreneur
  • quelle charge auto entrepreneur
  • quelle assurance auto entrepreneur
  • quelle categorie auto entrepreneur
  • quelle taxe auto entrepreneur
  • quelle durée auto entrepreneur
  • quelle cotisation auto entrepreneur
  • quelle statut auto entrepreneur
  • quelle avantage auto entrepreneur
  • quelle retraite auto entrepreneur
  • quelle assurance auto entrepreneur batiment
  • quel cfe auto entrepreneur
  • quel regime auto entrepreneur
  • quel statut auto entrepreneur pour dj
  • quel salaire auto entrepreneur

Les quand devenir auto-entrepreneur

  • quand déclarer auto entrepreneur
  • quand déclarer auto entrepreneur urssaf
  • quand devenir auto entrepreneur
  • depuis quand auto entrepreneur
  • quand arreter auto entrepreneur
  • quand teledeclarer auto entrepreneur
  • quand payer rsi auto entrepreneur
  • quand payer cotisation auto entrepreneur
  • quand déclarer son auto entrepreneur
  • quand déclarer revenus auto entrepreneur
  • quand s’inscrire auto entrepreneur
  • auto entrepreneur quand on est au chomage
  • auto entrepreneur quand faire sa premiere declaration
  • auto entrepreneur quand déclarer son chiffre d’affaire
  • auto entrepreneur quand on est déjŕ salarié
  • quand changer de statut auto entrepreneur

Les comments devenir auto-entrepreneur

  • comment auto entrepreneur
  • comment devenir auto entrepreneur
  • comment arreter auto entrepreneur
  • comment declarer auto entrepreneur
  • comment devenir auto entrepreneur sans diplome
  • comment devenir auto entrepreneur forum
  • comment devenir auto entrepreneur pdf
  • comment fermer auto entrepreneur
  • comment facturer auto entrepreneur
  • comment devenir auto entrepreneur vtc
  • comment devenir auto entrepreneur service personne
  • comment devenir auto entrepreneur gratuitement
  • comment resilier auto entrepreneur
  • comment devenir auto entrepreneur 2016
  • comment etre auto entrepreneur sans diplome
  • comment declarer auto entrepreneur impot
  • comment devenir auto entrepreneur en ligne
  • comment devenir auto entrepreneur aide a domicile
  • comment devenir auto entrepreneur dans le batiment
  • comment etre auto entrepreneur multiservice

Les Qui peut devenir auto-entrepreneur

  • qui auto entrepreneur
  • qui est auto entrepreneur
  • qui recherche auto entrepreneur
  • qui gere auto entrepreneur
  • qui contacter auto entrepreneur
  • qui peut devenir auto entrepreneur 2015
  • qui assure les auto entrepreneur
  • qui contacter pour auto entrepreneur
  • qui controle les auto entrepreneur
  • qui est devenu auto entrepreneur
  • qui aide les auto entrepreneur
  • qui finance les auto entrepreneur
  • qui cherche des auto entrepreneur
  • qui sont les auto entrepreneur
  • qui paye un auto entrepreneur
  • auto entrepreneur qui marche
  • auto entrepreneur qui marche quel domaine
  • auto entrepreneur qui ne declare pas
5 (100%) 2 vote[s]
Pour aller plus loin
Régime d’imposition

Tableaux récapitulatifs-Régime fiscal

Tableaux récapitulatifs Régime social

Le statut social du dirigeant

Comment sont calculées les cotisations sociales d’un micro-entrepreneur ?

Quelles cotisations sociales verse un micro-entrepreneur bénéficiaire de l’ACCRE ?

Un micro-entrepreneur peut-il bénéficier de l’ACCRE ?

Un micro-entrepreneur peut-il créer une EIRL ?

Un micro-entrepreneur a-t-il un numéro SIRET ?

Un micro-entrepreneur doit-il établir des factures ?

Qui peut opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu ?

Quels livres comptables doit tenir une entreprise ?

Qu’est-ce que la franchise en base de TVA ?

Comment fonctionne le régime de la micro-entreprise ?

Quelles sont les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu ?

Par | 2018-08-21T11:40:06+01:00 19/11/17|