Du choix du statut social dépendent les modalités de calcul des cotisations à payer ainsi que la protection sociale du dirigeant.

Il existe deux statuts sociaux totalement différents : le régime des « assimilés-salariés » et celui des travailleurs non-salariés (T.N.S) ou travailleurs indépendants, qui dépendent de la forme juridique choisie, pour démarrer son projet de création d’entreprise.