Etablir le budget de trésorerie du projet

//Etablir le budget de trésorerie du projet

Etablir le budget de trésorerie du projet

Dernier document prévisionnel à établir, le budget de trésorerie recense, mois par mois, pour la première année d’activité, toutes les «entrées» et «sorties» de trésorerie, à partir des éléments chiffrés dans le plan de financement initial et le compte de résultat prévisionnel.

Ainsi, il permet de déterminer sur la période budgétée, la situation mensuelle de trésorerie et d’en vérifier l’équilibre.


Définition du Budget de Trésorerie

Budget de trésorerie : un élément du business plan

L’établissement du dossier financier prévisionnel ou « business plan », est une étape incontournable, lors de la création ou de la reprise d’une entreprise.
Ce dossier comprend trois documents financiers aux objectifs différents :

    • le plan de financement initial, qui recense l’ensemble des besoins et des ressources, inhérents au projet.
  • le compte de résultat prévisionnel qui permet d’en vérifier la rentabilité.
  • le budget de trésorerie, qui détermine la situation mensuelle de trésorerie, de la première année d’activité.

Objectif du budget de trésorerie

Dernier document prévisionnel à établir, le budget de trésorerie :

  • recense, mois par mois, pour la première année d’activité, toutes les «entrées» et «sorties» de trésorerie.
  • reprend l’intégralité des éléments chiffrés dans
  • le plan de financement (investissements, financements),
  • le compte de résultat prévisionnel (charges, produits).
  • permet de déterminer sur la période budgétée, la situation mensuelle de trésorerie et d’en vérifier l’équilibre.

budget de trésorerie

Présentation du budget de trésorerie

Présentation du budget de financement

  • Les encaissements doivent être suffisants pour couvrir les décaissements.
  • Le solde mensuel de trésorerie, fin de mois, doit être positif avant de démarrer.

Calcul du solde mensuel de trésorerie de fin de mois

Le solde mensuel de trésorerie, fin de mois, se calcule tous les mois de la façon suivante :

Solde mensuel de trésorerie

Formule de calcul du solde mensuel de trésorerie de fin de mois

SOLDE DEBUT DE MOIS+ENCAISSEMENTS DU MOIS+DECAISSEMENTS DU MOIS=SOLDE FIN DE MOIS

Les prévisions de trésorerie permettent d’anticiper d’éventuelles difficultés financières et ainsi d’optimiser les financements à mettre en place, afin de réduire les charges financières qui en découlent.

Intérêts et conseils pour l’établissement des prévisions de trésorerie

  1. Si le budget fait ressortir une difficulté de trésorerie, il faudra impérativement trouver une solution, avant le démarrage du projet, comme par exemple :
    • Effectuer un apport personnel plus important,
    • Réduire le délai de règlement accordé aux clients,
    • Négocier des délais avec les fournisseurs.
  2. Un solde de trésorerie négatif, implique souvent de revoir le plan de financement initial en envisageant d’autres moyens de financement ou d’augmenter les capitaux propres.

Quels sont les encaissements à prévoir ?

Les entrées de trésorerie

Toutes les « entrées de trésorerie » prévues sur la période, quelle que soit leur nature, doivent apparaitre dans le budget de trésorerie.

Elles comprennent, principalement :

  • les « recettes prévisionnelles » générées par l’activité :
  • chiffre d’affaires payé par les clients,
  • subventions, aides, primes versées à l’entreprise.
  • les « ressources » mises en place, pour financer le démarrage du projet :
  • apports personnels effectués par le créateur,
  • apports en comptes-courants des associés,
  • emprunts accordés par les organismes financiers.
Attention !

  1. Les encaissements soumis à la TVA, comme le chiffre d’affaires, doivent figurer en valeur T.T.C, dans le budget de trésorerie.
    En effet, même si la TVA facturée au client est à reverser au Trésor Public, le client règle le total T.T.C de la facture, à l’entreprise.
  2. Il faut tenir compte des délais de règlement habituellement accordés par l’entreprise à ses clients, pour mentionner correctement, le flux mensuel de trésorerie, dans le mois concerné.

Exemple de calcul des encaissements du 1er trimestre

Une entreprise a prévu, les éléments suivant :

  • Chiffre d’affaires mensuel prévu 10.000 € H.T
  • Délai de règlement moyen, accordé aux clients : 30% d’acompte, le solde à 30 jours fin de mois.
  • Taux de TVA à appliquer à l’activité 20%

Quels encaissements doivent figurer dans le budget de trésorerie du 1er trimestre ?

Encaissements du premier trimestre

Encaissement 1er trimestre

Quels sont les décaissements à prévoir ?

Les sorties de trésorerie

Toutes les « sorties de trésorerie » prévues sur la période, quelle que soit leur nature, doivent apparaitre dans le budget de trésorerie.
Elles comprennent, principalement :

  • les « charges prévisionnelles » générées par l’activité :
  • achats, charges externes,
  • rémunérations, cotisations sociales,
  • impôts, intérêts d’emprunt.
  • les « besoins » nécessaires au démarrage du projet :
  • investissements corporels, incorporels ou financiers,
  • frais d’établissement.

Précisions pour bien déterminer les sorties de trésorerie

  1. Les décaissements soumis à la TVA, comme les achats, certaines charges externes et les investissements, doivent figurer en valeur T.T.C, dans le budget de trésorerie.

    En effet, même si la TVA payée aux fournisseurs est « récupérable » ultérieurement auprès du Trésor Public, l’entreprise règle le total
    T.T.C de la facture.
  2. Il faut tenir compte des délais de règlement obtenus des fournisseurs, ainsi que des dates d’échéance réelles, pour inscrire correctement les sorties de trésorerie dans le mois concerné.
  3. D’autres dépenses, qui ne figurent ni dans le plan de financement initial, ni dans le compte de résultat prévisionnel, doivent néanmoins, être retenues dans le budget de trésorerie.Il s’agit principalement :
    - de la TVA à payer,
    - des remboursements d’emprunt.
  4. A l’inverse, certaines charges du compte de résultat prévisionnel, comme les amortissements, qui ne correspondent pas à une sortie réelle de trésorerie, ne peuvent pas figurer dans le budget.

Exemple d’établissement du budget de trésorerie

Un créateur d’entreprise a établi les prévisions suivantes pour son démarrage d’activité.

  • Chiffre d’affaires mensuel 9.000 H.T
  • Achats matières 50% du Chiffre d’affaires
  • Charges externes 2.000 H.T / mois
  • Rémunération du dirigeant 1.200 € / mois
  • Cotisations sociales 300 € / mois
  • Délais de règlements
    – clients : 30 jours, fin de mois
    – fournisseurs ( matières & charges externes ) : comptant
  • Taux de TVA à retenir : 20% pour toutes les opérations.
  • Investissement : 15.000 H.T prévu et payé en janvier
  • Financements
    apports personnels en capital : 7.000 € en janvier
    – emprunt bancaire :
    . 80% de l’investissement H.T
    . débloqué en janvier
    . à rembourser à partir de juillet.

 

Établir le budget de trésorerie du 1er trimestre.

Quels moyens l’entreprise peut-elle mettre en place, pour éviter les difficultés de trésorerie constatées ?

Détails des calculs

  • Chiffre d’affaires mensuel T.T.C :
    9.000 x 1,20 = 10.800 €
  • Achats matières T.T.C :
    4.500 x 1,20 = 5.400 €
  • Charges externes T.T.C :
    2.000 x 1,20 = 2.400 €
  • Investissement T.T.C :
    15.000 x 1,20 = 18.000 €
  • Financements :
    apports personnels : 7.000 €
    emprunt bancaire :  12.000 €

Présentation du budget de trésorerie

detail calcul budget trésorerie

 Budget trésorerie encaissement décaissement

budget tresorerie encaissement decaissement

 

L’entreprise n’a pas de TVA à payer sur le premier trimestre car la TVA collectée sur le chiffre d’affaires est inférieure à la TVA «récupérable » sur les dépenses.

Le solde mensuel de trésorerie, fin de mois est négatif à cause du délai  accordé aux clients ; pour rétablir la trésorerie, l’entreprise peut soit :

  • exiger un règlement comptant,
  • soit augmenter ses apports personnels,
  • soit trouver d’autres sources de financement.
5 (100%) 4 vote[s]
Par | 2018-05-28T14:01:11+01:00 30/06/14|