Etablir le plan de financement du projet

//Etablir le plan de financement du projet

Etablir le plan de financement du projet

L’établissement du dossier financier prévisionnel ou « business plan », est une étape incontournable de la création d’entreprise. Il comprend trois documents financiers aux objectifs différents : le plan de financement initial, le compte de résultat prévisionnel ainsi que le budget de trésorerie.

Premier document à établir, le plan de financement permet de déterminer les « besoins » nécessaires au lancement du projet et les « ressources » mises en place, pour les financer.

 


Définition du Plan de Financement

Plan de financement : un élément du business plan

L’établissement du dossier financier prévisionnel ou « business plan », est une étape incontournable, lors de la création ou de la reprise d’une entreprise.
Ce dossier comprend trois documents financiers aux objectifs différents :

  • le plan de financement initial , qui recense l’ensemble des besoins et des ressources, inhérents au projet.
  • le compte de résultat prévisionnel qui permet d’en vérifier la rentabilité.
  • le budget de trésorerie, qui détermine la situation mensuelle de trésorerie, de la première année d’activité.

Objectif du plan de financement

Premier document à établir, le plan de financement permet de déterminer :

  • les « besoins permanents » nécessaires au lancement du projet, comme :
    • un fonds de commerce à acheter,
    • une caution pour le local professionnel à verser,
    • des investissements à réaliser, des stocks à constituer…
  • les « ressources durables » mises en place, pour les financer :
    • des fonds propres,
    • une subvention, une aide, un prêt d’honneur,
    • un emprunt bancaire….

Présentation du plan de financement initial

BESOINS PERMANENTS RESSOURCES DURABLES
• Fonds de commerce
• Investissements
• Caution du local
• Stocks
• Fonds propres
• Aides, subvention
• Emprunt à demander ?
Total besoins Total ressources
  • Un plan de financement doit être équilibré.
  • Il permet de chiffrer le montant de l’emprunt bancaire à demander.

 

Besoins permanents

Ils s’agit de l’ensemble des dépenses, indispensables au démarrage de l’activité.
De nature différente, les besoins permanents comprennent :

  • les « frais d’établissement » de l’entreprise,
  • les investissements,
  • le stock de départ,
  • la trésorerie initiale ou besoin en fonds de roulement (BFR).

Frais d’établissement

Ils recouvrent l’intégralité des frais que l’entreprise est amenée à engager, pour se constituer et peuvent comprendre, notamment :

  • les honoraires relatifs à tous conseils de nature comptable, juridique, fiscale, sociale, financière, stratégique ou commerciale,
  • les frais d’immatriculation,
  • les frais de dépôt de marque, de logo ou de nom commercial, auprès de l’INPI,
  • les frais d’étude de marché, de prospection commerciale,
  • les droits d’entrée, pour une franchise.

Investissements

Tous les investissements, quel que soit leur nature, sans lesquels l’activité ne peut pas être exercée, doivent apparaitre dans le plan de financement.
Ces investissements se retrouveront, en fin d’année, dans le bilan de l’entreprise et constituent, comptablement, les immobilisations.
Ces immobilisations sont classées en trois catégories :

  • « incorporelles » (licence, droit au bail, fonds de commerce),
  • «corporelles» (installations, véhicules, matériel, mobilier),
  • «financières» (cautions versées par l’entreprise).

Besoin en fonds de roulement (BFR)

Le BFR représente, pour simplifier, la trésorerie nécessaire au démarrage de l’entreprise.
En effet, avant de conclure ses premières ventes et d’encaisser ses premières factures, l’entreprise doit souvent :

  • acheter des matières premières et constituer un stock de départ,
  • payer ses premières dépenses de fonctionnement (loyer, téléphone, publicité…).

Ce décalage de règlement, entre les dépenses et les recettes, peut   faire apparaitre un besoin de trésorerie à chiffrer avec attention.   En effet, un BFR sous-évalué peut générer des problèmes de   trésorerie.

Ressources durables

Les capitaux propres

Il s’agit des fonds personnels, apportés par le porteur de projet ou les associés, dans les sociétés, qui vont principalement constituer le « capital » de l’entreprise.

Les financements externes

Ils regroupent les aides ou subventions, le crédit fournisseurs, les prêts à taux zéro et les emprunts bancaires.

Conseil pour l’établissement du plan de financement

  1. Pour établir un plan de financement, deux règles fondamentales doivent être respectées :
    • Lorsqu’un financement bancaire est demandé, les apports personnels, en capital ou en comptes-courants, doivent représenter en moyenne, 20% du total des besoins.
    • Les ressources doivent couvrir la totalité des besoins.
  2. Des apports personnels insuffisants peuvent être complétés par des prêts d’honneur, versés par des organismes spécialisés, faisant partie des réseaux d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprise.
  3. Si le plan de financement initial n’est pas équilibré, il faut envisager :
    • soit ,de diminuer les besoins permanents, en achetant du matériel d’occasion ou en privilégiant la location plutôt que l’achat.
    • soit, de trouver un financement durable supplémentaire, comme un apport d’associés, en compte-courant.
  4. Tous les éléments soumis à la TVA, comme certains frais, les investissements et le stock doivent figurer en valeur T.T.C, dans un plan de financement.

Plan de financement initial

Modèle de plan de financement initial

BESOINS PERMANENTS RESSOURCES DURABLES
• Frais d’établissement
• Immobilisations
         – incorporelles
         – corporelles
         – financières
• Stocks
• BFR ou trésorerie de départ
• Capitaux propres
• Aides, subventions
• Prêts d’honneur
• Comptes-courants d’associés
• Emprunt bancaire
Total besoins Total ressources

Exemple de détermination du plan de financement initial du projet

Un taxi envisage de démarrer son activité en SASU :

  • L’associé unique apportera 40.000 €, 15.000 € pour constituer le capital de la société et le reste en compte-courant.
  • La SASU envisage d’acheter un véhicule pour 24.000 € T.T.C et la licence , pour 110.000 €.
  • Les frais de constitution ont été évalués à 5.000 € T.T.C.

Quels éléments apparaitront dans le plan de financement initial du projet, pour déterminer le montant du financement bancaire à demander ?

Plan de financement initial du projet

BESOINS PASSIF
Frais d’établissement
Immobilisations
– incorporelles
– corporelles

5.000

110.000
24.000

Capitaux propres
Comptes-courants
Emprunt bancaire à demander
15.000
25.000
99.000
Total besoins 139.000 Total ressources 139.000

 

5 (100%) 3 votes
Par | 2018-05-28T14:01:11+00:00 30/06/14|