Le compte de résultat

//Le compte de résultat

Le compte de résultat

L’établissement du dossier financier prévisionnel ou « business plan », est une étape incontournable de la création d’entreprise. Il comprend trois documents financiers aux objectifs différents : le plan de financement initial, le compte de résultat prévisionnel ainsi que le budget de trésorerie.

Le compte de résultat permet d’évaluer la rentabilité du projet, en recensant les charges auxquelles l’entreprise doit faire face et en vérifiant que les recettes seront suffisantes pour permettre à l’entreprise de dégager du bénéfice.


Pourquoi établir un compte de résultat prévisionnel ?

Ce document financier permet de :

  1. recenser les charges H.T auxquelles l’entreprise doit faire face.
  2. de vérifier si les recettes H.T, comptablement appelés des « produits », seront suffisantes pour permettre à l’entreprise de dégager du bénéfice.
COMPTE DE RESULTAT
CHARGES PRODUITS

 

Quelles sont les charges à retenir ?

Elles se décomposent, principalement, en six grandes catégories :

  1. Les achats
  2. Les charges externes
  3. Les impôts et taxes
  4. Les charges de personnel
  5. Les dotations aux amortissements
  6. Les charges financières

Les achats de matières  premières ou de marchandises

Il s’agit des produits nécessaires à la réalisation du chiffre d’affaires.

  1. Les produits « transformés » constituent les matières premières.
  2. Les marchandises correspondent aux produits revendus aux clients, en l’état.

Les charges externes

Elles regroupent les « frais de fonctionnement » comme :

  1. Le loyer, les charges locatives, le téléphone, les assurances, les frais de publicité, de déplacement, d’entretien..
  2. Les achats de petit équipement, ainsi que le carburant, l’électricité, les fournitures diverses…

Attention !

  1. Le « petit équipement » concerne les investissements de faible valeur, dont la valeur unitaire H.T ne dépasse pas 500 €.
  2. Les « gros » investissements, dont la valeur unitaire H.T dépasse 500 €, ne constituent pas des charges.
    Ils seront « amortis » et seul l’amortissement annuel sera pris en compte.

Les impôts et taxes

Ils correspondent aux charges fiscales que l’entreprise peut être amenée à payer, au Trésor Public,  comme :

  • La Contribution Foncière des Entreprises(C.F.E)
  • La taxe d’apprentissage
  • La taxe sur les véhicules des sociétés
  • La taxe foncière…

Attention !

  1. L’impôt sur le bénéfice, dépend de la structure juridique retenue :
    • Entreprise individuelle, E.I.R.L,
    • Sociétés (SARL, SAS,…)
  2. Il ne peut pas être retenu dans les « impôts et taxes » et sera calculé en dernier, lorsque le bénéfice prévisionnel avant impôt aura été chiffré.
  3. Seul l’impôt sur les sociétés payé par l’entreprise se retrouve dans le compte de résultat prévisionnel ; l’impôt sur le revenu reste un charge fiscale « personnelle ».

Les charges de personnel

Il s’agit des charges qui concernent les salariés ainsi que le dirigeant comme  :

  1. Les salaires bruts, versés aux salariés,
  2. Les cotisations sociales « patronales », payées par l’entreprise, pour ses salariés,
  3. Les cotisations sociales que le dirigeant  va payer pour lui-même au S.S.I (ex RSI), s’il est travailleur non salarié.

Les dotations aux amortissements

Les « gros »investissements dont la valeur unitaire H.T dépasse 500 €, ne peuvent pas être déduits en totalité, l’année de leur achat.

Seule une fraction de cet investissement, appelée «  amortissement » est déductible, chaque année.

C’est l’Administration fiscale qui impose les durées d’amortissement à retenir.

Exemples de durées d’amortissements
Logiciels
Matériel informatique
Matériel de transport
Matériel
12 mois
3 ans
4 à 5 ans
10 ans

 

Ainsi, un véhicule utilitaire acheté 15.000 € H.T au 1er janvier 2015 pourra être amorti sur 5 ans.

Charge déductible en 2015 : 3.000 €  (15.000 € / 5 ans)

Les charges financières

Si, pour financer des investissements, l’entreprise a besoin d’un emprunt bancaire, elle devra, tous les mois, payer une échéance composée, :

  • des intérêts,
  • de l’assurance,
  • du remboursement du capital emprunté.

Seuls les intérêts et l’assurance seront retenus dans les charges à déduire. Les intérêts constituent des charges financières.

Quels sont les « produits » à retenir ?

Ils comprennent, principalement le chiffre d’affaires prévisionnel, à détailler, en fonction de l’activité de l’entreprise, en :

  • Ventes de marchandises
  • Ventes de prestations de services
  • Ventes de produits fabriqués

La détermination du chiffre d’affaires dépend de l’étude de marché, réalisée au préalable.

 

Présentation du Compte de Résultat

Compte de résultat prévisionnel

Calcul du Résultat Prévisionnel

La différence entre le total des produits et la totalité des charges permet de calculer le « résultat prévisionnel » de l’entreprise.

Compte de résultat détermination bénéfice ou perte

Résultat déficitaire : Perte

Si la totalité des charges est plus importante que le total des produits, la rentabilité de l’entreprise est mauvaise puisque le résultat prévisionnel est une perte !

compte de résultat perte

Résultat bénéficiaire : Bénéfice

A l’inverse, si la totalité des produits est plus importante que le total des charges, la rentabilité de l’entreprise est bonne, puisque le résultat prévisionnel est un bénéfice !

Compte de résultat bénéfice

 

4.5 (90%) 2 votes
Pour aller plus loin
Compte de résultat prévisionnel

Pourquoi établir un compte de résultat prévisionnel ?

A quoi correspond l’amortissement ?

Combien peut durer le premier exercice comptable ?

Comment déterminer le bénéfice prévisionnel de l’entreprise ?

Comment estimer valablement le chiffre d’affaires prévisionnel de l’entreprise ?

Quelle est la différence entre un plan de financement et un compte de résultat prévisionnel ?

Quelle est la différence entre un bilan et un compte de résultat ?

Quels éléments retenir dans le compte de résultat prévisionnel ?

Quelles prévisions financières doivent figurer dans un business plan ?

Une société qui réalise des pertes doit-elle respecter certaines obligations légales ?

Le crédit-bail est-il similaire à la location longue durée ?

Qu’est-ce que le crédit-bail ?

Qu’entend-on par « comptes annuels » ?

Je dois présenter un « business plan » à ma banque. Que doit-il contenir ?

Modèle de business plan

Par | 2018-05-28T14:01:11+00:00 30/06/14|