Seuls les créateurs d’entreprises, dont l’activité est artisanale, ont l’obligation d’effectuer un stage de gestion préparatoire à l’installation (SPI), au sein de la
Chambre de métiers et de l’artisanat dont ils dépendent.

Ce stage payant, d’une durée moyenne de trente heures, a pour objectif de sensibiliser les porteurs de projets aux aspects commerciaux, juridiques, fiscaux et financiers de la création d’entreprise.
Depuis 2015, les micro-entrepreneurs comme les entreprises ayant choisi un régime réel d’imposition, sont tenus d’effectuer ce stage.

L’attestation de fin de stage fait partie des documents à produire au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) compétent, pour procéder à l’immatriculation de l’entreprise.

Un stage similaire d’initiation à la gestion est proposé par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI) mais il reste facultatif pour les activités commerciales ou industrielles.