Les modalités d’imposition du bénéfice de l’entreprise dépendent de la forme juridique choisie, en amont, par le porteur de projet.

Ainsi, certaines formes juridiques relèvent, de l’impôt sur le revenu (IR), d’autres, de l’impôt sur les sociétés (IS), dont le niveau d’imposition et les principes de calculs sont totalement différents.