Dernier document financier à intégrer dans le du projet, le budget de trésorerie doit récapituler, mois par mois, pour la première année d’activité, tous les « encaissements » et les « décaissements » de la période.

Toutes les entrées de trésorerie, quelle que soit leur nature, doivent apparaitre dans le budget de trésorerie ; elles comprennent, principalement, le chiffre d’affaires encaissé, les apports personnels ainsi que les emprunts demandés (prêt NACRE, prêt d’honneur, emprunt bancaire…).

De la même façon, toutes les sorties de trésorerie doivent être chiffrées dans le budget (charges, TVA à payer, investissements….).

C’est la différence entre les entrées et les sorties du mois qui permet de déterminer, sur la période budgétée, la situation mensuelle de trésorerie et d’en vérifier l’équilibre.