Tout projet de création d’entreprise commence par une idée.

Quelle soit le fruit de l’expérience, du savoir faire, de la créativité ou d’une simple opportunité, toute idée peut être développée.

C’est en observant son environnement que des idées de création d’entreprise peuvent émerger.

L’analyse de votre milieu professionnel, de besoins non satisfaits, de difficultés rencontrées dans la vie quotidienne, ainsi que la lecture de la presse économique spécialisée, peut faciliter l’émergence d’une idée de création d’entreprise.

En confrontant votre idée à son environnement économique et réglementaire, vous pourrez la transformer en projet véritable.

Attention !

Cependant, l’idée à elle seule ne suffit pas, pour se lancer, car une idée sans marché ne présente aucun intérêt. Une bonne idée doit répondre à un besoin et être rentable, pour que l’entreprise survive et se développe.

Les contraintes du projet

Afin de donner à votre projet, toutes les chances de réussite, il est nécessaire d’en analyser les contraintes. Celles-ci vous permettront de mettre en place les moyens de les surmonter.

Les questions importantes à vous poser concernent principalement :

Le produit ou la prestation de service que vous envisagez de commercialiser

  • Quel produit ai-je envie de proposer ?
  • Quelles en sont les caractéristiques ?
  • A quel besoin précis correspond-il ?
  • Le coût de fabrication est-il important ?

Le marché que vous ciblez

  • Est-il nouveau, saturé ?
  • Quel seront mes atouts par rapport à la concurrence ?
  • Dois-je prévoir des dépenses de communication importantes ?

Les moyens à mettre en œuvre

  • Ai-je besoin de personnel qualifié ?
  • Dois-je mettre en place un service après vente ?
  • Mon activité nécessite t’elle des stocks importants ?

La réglementation

  • Ai-je les diplômes exigés pour m’installer ?
  • Mon activité doit-elle bénéficier d’un agrément ?
  • Y a-t-il, dans mon activité, des règles d’hygiène ou de sécurité à respecter ?

 

Pour en savoir plus : Etude de marché

 

Cependant, choisir de créer une entreprise ne se résume pas à un choix de biens ou de services, à produire et à commercialiser.

C’est, surtout, choisir un mode de vie particulier, qui doit rester en cohérence avec les exigences du projet. Ainsi, les contraintes, motivations, objectifs et compétences personnels doivent également être pris en considération.

Le bilan personnel

Le succès de votre projet ne dépend pas seulement d’éléments extérieurs.

Après avoir précisé votre projet de création, il convient d’en vérifier le réalisme et sa cohérence avec d’autres éléments plus personnels comme votre personnalité, vos motivations et objectifs, votre savoir-faire, vos ressources et contraintes personnelles.

Les contraintes personnelles

  • Le temps :
    Pouvez-vous consacrer le temps nécessaire à la préparation de votre projet ?
  • L’entourage :
    Vous soutient-il ? Votre famille saura t’elle supporter les sacrifices imposés par le démarrage du projet ?
  • Les charges familiales :
    Sont-elles compatibles avec votre projet ?
  • Les ressources financières :
    Sont-elles suffisantes pour lancer le projet ? Aurez-vous besoin de financements complémentaires ?
  • Le revenu minimum vital :
    Le revenu souhaité est-il compatible avec la rentabilité du projet ?

Les motivations personnelles

Voici quelques pistes de réflexion qui vous permettront de tester votre motivation réelle, en répondant avec le plus d’honnêteté possible à la question fondamentale :

«  Pourquoi ai-je autant envie de créer une entreprise ? »

  • Etre indépendant,
  • Augmenter ses revenus ou son patrimoine,
  • Par goût des responsabilités,
  • L’envie de travailler en famille, avec son conjoint,
  • Concrétiser un rêve ou une passion,
  • Se réaliser en changeant de vie,
  • Améliorer son statut social…

 

Certaines de ces motivations sont fondamentales car elles vous permettront d’être mieux armés et de ne pas baisser les bras, pour affronter les difficultés inéluctables que rencontre tout créateur d’entreprise.

 

Les compétences personnelles

Etre « chef d’entreprise » requiert des compétences diverses mais complémentaires, qui permettent d’assurer la réussite et la pérennité du projet.

Elles se résument ainsi :

  • des compétences techniques, commerciales et de gestionnaire,
  • une expérience professionnelle importante et irréprochable,
  • un potentiel d’action, de résistance et d’adaptation.

 

Au terme de cette approche, si des incompatibilités apparaissent entre les exigences du projet et votre situation personnelle, vous pourrez :

  • soit modifier ou différer votre projet,
  • soit vous former ou rechercher des partenaires.

 

Reprendre une entreprise

La reprise d’entreprise peut être une alternative intéressante à la « pure » création d’entreprise, puisqu’elle permet de démarrer avec un portefeuille de clients existants et parfois, une équipe formée, connaissant bien son activité.

Si vous faites, ce choix, il est important de déterminer :

Le type d’entreprise à reprendre

En choisissant les secteurs d’activité qui vous intéressent ainsi que la zone géographique, vous pourrez orienter efficacement vos recherches.

Les chambres consulaires et les sociétés spécialisées en transmission d’entreprises, peuvent faciliter ces recherches.

 

L’expérience professionnelle que vous êtes capable de mettre en œuvre

Il peut s’agir de qualités de gestionnaire, d’aptitudes commerciales ou de compétences techniques.

Dans tous les cas, il sera nécessaire de lister vos points forts et vos points faibles, mais également d’établir un diagnostic économique, commercial et financier de l’entreprise à reprendre, afin de démarrer de façon optimale.

 

Vos capacités financières

Afin de s’assurer qu’elles sont en adéquation avec le prix demandé par le cédant, il sera nécessaire de déterminer la valeur du fonds de commerce ou des parts sociales.

Différentes méthodes de calcul, permettent de réaliser cette évaluation. Leur mise en œuvre nécessite le recours à des spécialistes.